Bullet Journal, Kécécé ?

Hoy ! Comment allez-vous en ce fabuleux début d’octobre ? Aujourd’hui je reviens pour vous présenter le principe du Bullet Journal que j’expérimente depuis juillet mais que j’ai vraiment mis en application en septembre. Pour ceux qui connaissent déjà ce principe, je ne vais pas  trop vous dire grand chose de nouveau…

Un Bullet Journal vient de l’anglais et l’on peut traduire cela par « Journal des choses importantes« , un Bullet Point étant un « point important« .

D’après le site officiel (que tu peux trouver ici),

Le Bullet Journal est un système d’organisation personnalisable et indulgent. Il peut être votre « to do » liste, votre « notebook », votre journal intime, et en même temps tout à la fois. Il va vous apprendre à faire plus avec moins.

Le principe est simple : mieux s’organiser avec juste un carnet.

Je ne vais vous dire comment créer votre bullet journal, assez de vidéos et de blog en parle. Je vous conseille néanmoins ce quelques liens sympas :

Pour comprendre (fr) : http://www.madmoizelle.com/bullet-journal-484281

Pour comprendre et commencer (en) : https://www.youtube.com/watch?v=fm15cmYU0IM

Pour commencer (en) : http://bulletjournal.com/get-started/

Pour commencer (fr) : http://sohohana.com/bullet-journal-la-methode-en-10-etapes/

Pour commencer et s’inspirer (fr) : http://journaling.fr/bullet-journal/

Et celle qui m’a donné envie de me créer un Bullet Journal (fr) : https://www.youtube.com/watch?v=IFgkus22CBk

 

Cela maintenant dit, je vais vous dire que j’en pense. Je suis le genre de fille extrêmement tête en l’air et qui a besoin de tout noté. Mon bureau était rempli de post-it même pour noter « vider le lave-vaisselle« . J’en avais besoin. Quand j’ai découvert le Bullet Journal, je me suis dit « je ne vais jamais y arriver parce que je ne penserai jamais à remplir ce carnet et ça fera comme mes dizaines de journaux intimes commencés et abandonnés au bout de trois pages…« . Mais j’ai quand même testé, non sans méfiance. Tout l’été j’ai noté dans un vieux carnet de cours mes « dailies », mes activités au jour de le jour de ce que je devais faire. Et je me suis amusée à créer mes listes de choses à lire, à aller voir au cinéma, de cadeaux que je voudrais… Et au mois de septembre, j’ai décidé de vraiment commencer.

Je me suis donc achetée un joli petit carnet à 1€ chez Lidl avec un pauvre stylo bille bleu et c’était parti ! J’ai fait ce que tout le monde fait : index, calendrier… Et puis quand cela ne me plaisait pas, j’arrachais la page (avantage d’avoir un cahier à spirale).

N’étant pas une pro en dessin, je me suis limitée au minimum et le peu de couleur existant dans ce carnet se limite à du remplissage de carreaux. Il ne faut pas forcément être talentueux, juste un peu débrouillard.

Le Bullet Journal est très simple d’utilisation, il rentre parfaitement dans une routine : on le remplit le matin au petit déjeuner ou le soir avant d’aller dormir (ce qui est mon cas). Il me permet (en temps qu’étudiante et seule dans mon appartement) de garder un mode de vie sain et de ne pas vivre au jour le jour sans savoir où je vais. Ma vie est toujours un minimum cadrer et je ne me sens pas submergée par le boulot. M’organiser comme cela me permet de me garder mes petits moments pour moi tout en gérant mon appartement, les papiers officiels, les cours, les amis…

Mes conseils :

  • Prenez le carnet qui vous plait. J’ai voulu dès le début commencer sur un de ces fameux carnets à petits points. Mais je n’avais qu’un grand cahier 24×32 grands carreaux dans ma chambre, et cela m’a suffit le temps de deux mois. Je suis maintenant sur un petit carnet à petits carreaux qui me va parfaitement. Soyez originaux et ne faites pas comme tout le monde !
  • Ne vous mettez pas la pression. En personne maniaque, je voulais avoir un carnet parfait, ne pas oublier un seul jour, avoir des traits parfaits, une écriture jolie… Mais ce carnet est votre carnet. Je n’oublie personnellement aucun jour parce que je suis tout le temps en train de le regarder, d’écrire des trucs, de vérifier… Mais si vous oublier une tâche ou que vous avez écrit quelque chose que vous n’avez pas fait, mettez simplement une flèche et réécrivez cette tâche pour le lendemain. Agissez comme sur un post-it mais en écrivant normalement ou à la va vite, qu’importe, du moment que vous vous comprenez !
  • Soyez originaux. S’inspirer de toutes ces jolies images sur Pinterest, c’est bien. Mais copier, c’est mal et trop compliqué pour pas grand chose. Vous aimez les fleurs ? Dessiner des fleurs ! Mais ne vous forcer pas ! Créer vos propres dessins, vos propres bannières en haut des pages, créer votre propre police d’écriture. Et votre carnet se trouvera être personnel.

Je vous montrer quelques photos de mon petit carnet. Vous verrez, ce n’est pas très extravagant, mais au moins, je m’y retrouve !

Vous voyez, mon originalité et mon extravagance se résument plutôt bien dans ces photos… Tout ça pour dire qu’un Bullet Journal n’est pas compliqué à utiliser et est extrêmement utile !

 

Connaissiez-vous déjà ce système d’organisation ? L’utilisez-vous ? J’espère que cet article vous a plu et je vous dis à bientôt !

Caroline


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s